Le mot de la majorité


Services publics : proches, performants, utiles

Nous sommes tous témoins des transformations de grande ampleur de la ville de Lorient ; un projet collectif, conçu par la municipalité, qui concerne tout à la fois les espaces publics, nos quartiers, nos équipements scolaires, sportifs, associatifs, comme tous les autres bâtiments municipaux… Au coeur de ces changements, le rôle et la participation active des services publics sont primordiaux : ils constituent l’énergie indispensable à l’accomplissement de ce dessein.

Quelle que soit la mission rendue, ces services, et notamment nos services au public, ne sont jamais des prestations tout à fait comme les autres. Ils sont présents à toutes les grandes étapes de la vie et à tous les moments-clés de la construction du citoyen. Avec plus de 100 000 personnes accueillies et accompagnées dans leurs formalités chaque année en mairie, ces services participent pleinement à l’attractivité de la ville et du territoire. Ils portent l’ambition permanente d’une plus grande proximité, avec les usagers, les habitants, les citoyens... Nos agents territoriaux en constituent l’incarnation et sont tous désireux de répondre toujours plus vite et toujours mieux aux attentes. Ils ont aussi ceci de précieux qu’ils exercent des missions essentielles à la cohésion sociale, entretiennent les nécessaires fils de confiance entre notre administration et les citoyens, et contribuent même à rétablir des liens avec les plus éloignés d’entre eux.

Cette proximité, cette réactivité, nous cherchons sans cesse à la renforcer, à la professionnaliser davantage. Nous nous interrogeons sur ce qui est fait, sur la manière dont nous le faisons, sur le sens et la qualité de ces services. Nous travaillons également à leur modernisation, à leur évolution, au même rythme que notre société, à leur adaptation aux nouveaux besoins et modes de vie. 

C’est avec cet objectif que nous allons faire évoluer, dans les prochains mois, nos espaces d’accueil et de travail des services état-civil, élections, formalités et de l’éducation, en repenser l’organisation pour les rendre plus accessibles, plus simples dans leur fonctionnement. En un mot, plus satisfaisants pour nos interlocuteurs.

Des transformations concrètes qui ne peuvent se faire sans numérique ; en allégeant les tâches des agents, le digital nous offre l’opportunité d’améliorer notre relation de service. Une façon, encore une fois, d’être proches des réalités et d’aller au-devant des citoyens.

Dans la période troublée que nous connaissons, un service public qui sait être à l’écoute, réactif, prendre en charge, agir sur la complexité des parcours, c’est une contribution utile à notre démocratie.

Retour en haut