Service dédié à la condition animale


À Lorient,  comme ailleurs, les habitants ne sont pas qu’humains. Les animaux ont aussi leur place, avec des espaces réservés,  des droits et quelques devoirs pour leurs maîtres.  Il importe donc de prendre en en compte le bien-être animal, dans le respect de tous.

La Ville met en place un service dédié à l’écoute, à l’accompagnement et au suivi des doléances de Lorientais sur cette question, dans le cadre de la délégation de Thierry Charrier, conseiller municipal délégué à la condition animale.

Un contact téléphonique et une adresse électronique

L'objectif ? Informer les propriétaires d’animaux mais également à tous les habitants sur les services existants, répondre à leurs interrogations et leur livrer des conseils pratiques de tout type.

Quelques exemples : qui contacter pour signaler les situations de maltraitance, de nuisances ou de dangerosité ? Quelle est la réglementation pour les chiens dangereux, les chats errants ? Quels sont les espaces publics autorisés aux chiens ? Comment améliorer le bien-être des animaux ? Quelles associations recherchent des bénévoles ? Où sont les canisettes ?

Permanence téléphonique du lundi au vendredi au 02 97 02 22 74. Ce numéro prend aussi des messages sur un répondeur en cas d'absence.
Vous pouvez aussi laisser un message à tout moment sur conditionanimale@mairie-lorient.fr

D'autres projets pour le mandat

Des actions liées à la condition animale vont s’inscrire de manière transversale dans l’ensemble des politiques publiques : voirie, enfance, hygiène salubrité, animations, transports publics…

 

Au rang des projets, un jardin du souvenir qui permettra aux propriétaires de rendre hommage à leurs animaux disparus. Le lieu et le calendrier de mise en œuvre sont en cours de définition. Une démarche participative est prévue pour choisir le lieu.

Un grand espace canin est en projet dans le quartier de la République.

Des conférences et un salon du bien-être animal sont à l'étude.

Le conseiller délégué à la condition animale travaille aussi en étroite collaboration avec les associations chargées de la protection animale, la fourrière, les cabinets vétérinaires.

Par cette démarche transversale et partenariale, il est question d’offrir un cadre agréable aux animaux en ville, en garantissant la qualité de vie de tous les riverains.

Retour en haut