Mot de la majorité - Unissons Lorient


Atténuation et adaptation au changement climatique : la Ville de Lorient assumera sa part

La Ville de Lorient, comme l’ensemble des collectivités françaises, fait face à un vrai défi : celui de réussir à boucler un budget en absorbant une hausse historique de ses coûts d’énergie, sans augmentation d’impôts. Sans action volontariste de sobriété, ce pourrait être un budget énergie 2023 multiplié par deux, passant de 3,6M€ à 7,2M€ ! Cet événement économique s’inscrit aussi dans un contexte climatique de sécheresse estivale associée à de très fortes chaleurs.
Si le recours à la sobriété énergétique avait déjà été activé depuis le début du mandat, l’accélération de sa mise en oeuvre permettra 1,1 M€ d’économies sur la facture énergétique en 2023. Nous avons été l’une des premières villes de France à formaliser un véritable plan d’actions qui comporte bien sûr des mesures de court terme : réduction des périodes de chauffe et baisse des températures dans les bâtiments publics, réduction accrue de l’éclairage public, arrêt des fontaines, arrêt des ballons d’eau chaude inefficaces mais en préservant les publics les plus sensibles, très jeunes enfants, personnes à mobilité réduite, personnes âgées dépendantes. Ce plan comporte également des mesures de moyen et long terme qui nécessitent des investissements pour améliorer l’efficacité énergétique de nos équipements et développer nos actifs de production d’énergie renouvelable.
Nous inscrivons depuis 2020 le territoire (et donc la Ville) sur les rails de l’autonomie énergétique à l’horizon 2050. Parce qu’il nous faut être acteur de la décarbonation et de la résilience de notre économie locale : nous déconnecter des énergies fossiles importées, développer nos capacités de production locales d’énergies renouvelables et adapter notre ville aux impacts du changement climatique. Cette ambition est le fil rouge de notre politique municipale : végétalisation accrue de l’espace public, facilitation des mobilités douces, décarbonation des transports publics, incitation à la construction de bâtiments à énergie positive,
déploiement accéléré de réseaux de chaleur renouvelable, et, dès 2026, éclairage public 100 % LED et écoles primaires 100 % ENR.
Chaque nouveau projet porté par la municipalité fait l’objet d’une attention particulière au regard des enjeux climatique et énergétique que la Ville doit affronter. La rénovation du parc omnisport du Moustoir et du stade Yves-Allainmat en est un exemple, intégrant l’installation de panneaux photovoltaïques en autoconsommation étendue, de panneaux solaires thermiques pour le chauffage des bassins de la piscine et de récupération des eaux de pluie pour l’arrosage (l’un des tout premiers stades de France à en disposer).
C’est une ambition qui nous guide et nous guidera constamment dans nos plans pluriannuels d’investissement.

Retour en haut