Expression de l'opposition : Lorient en commun


Police Municipale : un dossier inconséquent et dogmatique

En premier lieu, nous vous souhaitons le meilleur pour cette année 2021. Nous continuerons de faire entendre nos voix pour un modèle de développement qui soit moins injuste, qui protège les plus faibles et qui intègre l’indispensable transition écologique.
Parce que faire de la politique, être élu c’est d’abord avoir une vision du monde, un projet pour son territoire et penser qu’en mettant en oeuvre cette pensée, la société en sera positivement affectée. Pour que cela puisse fonctionner, il faut que cette vision s’appuie sur une réalité, sinon il s’agit d’une pensée qui est hors sol et qui n’est alors que dogmatisme.
Concernant le renforcement de la police municipale projet phare du programme de Fabrice Loher nous avons découvert lors de son adoption en conseil municipal de décembre qu’il ne reposait sur aucune réalité chiffrée, aucun diagnostic.
En préalable, il est important de comprendre que nous étions prêts à voter un renforcement de la police municipale basée par exemple sur le fait qu’elle puisse intervenir sur l’ensemble du territoire lorientais  pour s’étendre sur les quartiers. Il n’y a pas ceux qui seraient complaisants avec la délinquance et ceux qui seraient fermes et sérieux sur le sujet.
Face au projet de doublement des effectifs, à l’armement létal qui est une décision lourde et qui change la doctrine de la police municipale, au déploiement de caméras couplé à la création d’un Centre de Surveillance Urbain nous pensions trouver un dossier solide, argumenté, des statistiques et budget, justifiant de cet effort inédit.
Au lieu de cela nous avons trouvé entre autres un dossier plagié pour 25% sur un document provenant des services de la ville de Genève et aucun chiffre de la délinquance de notre ville. Face à ce projet non justifié, nous avons décidé de ne pas prendre part au vote plaidant pour que le dossier soit retravaillé. La majorité n’en a pas tenu compte.
Dans les dernières annonces faites par le maire sur les dossiers en cours, les aménagements urbains nous continuerons à faire entendre nos différences, nos oppositions et exiger du maire et de la majorité des dossiers sérieux et argumentés.
Être le maire de tous les lorientais, c’est d’abord convaincre du bien-fondé des décisions prises, c’est aussi tenir compte des remarques, propositions de son opposition, qui représente une part non-négligeable des citoyens et citoyennes de Lorient.

Les élu.es Lorient en Commun
Damien Girard, Gaëlle Le Stradic, Edouard Bouin, Delphine Alexandre, Gael Briand, Léa Bonneville, Bruno Jaouen, Florence Gourlay

Retour en haut