Expression de la minorité : Demain Lorient


Le voeu d’une ville attractive et harmonieuse

La prospérité ou le déclin d’une ville est souvent apprécié à sa démographie.
On aime souvent rappeler que la population de Lorient était de 70  000  habitants en 1975, contre 57  500  aujourd’hui. Néanmoins, cela ne doit pas susciter de nostalgie  ; c’était une autre époque. Lorient comptait  beaucoup de familles nombreuses liées au baby-boom et les communes de l’agglomération n’étaient pas aussi développées. À l’heure où la planète compte 7,8  milliards d’habitants et en comptera plus de 9  milliards en 2050, toute hausse significative de population ne doit plus être synonyme de progrès. Bien entendu, Lorient ne doit pas perdre de population  ; l’objectif est de stabiliser notre démographie à 60  000  habitants ; le dynamisme économique et les projets urbains de Bodélio, Bois du Château, Manio doivent y contribuer. À l’avenir, le but ne sera pas d’avoir le plus d’habitants possible mais de faire en sorte que les Lorientais vivent bien. Nous devons construire un modèle de ville moyenne, à dimension humaine  ; à la fois attractif, c’est-à-dire qui attire par ses emplois, son cadre de vie, sa cohésion sociale, son offre culturelle, sportive et commerçante. Et harmonieux, dans un équilibre d’équipements urbains et d’espaces naturels. C’est ce modèle qui devient très prisé en France, en réponse aux excès des grandes métropoles, amplifiés par le contexte Covid. À nous d’en poursuivre la construction pour préparer l’avenir. C’est le voeu que je fais pour demain, en souhaitant aux Lorientais une année  2022 sereine et pleine d’épanouissement.

Retour en haut