Petra nevez ?


Bugaligoù - Sizhun ar goust

Evit an eilvet blez da-heul e vo lod kêr an Oriant e lusk sizhun ar goust, etre an 10 hag ar 15 a viz Here. Ar magourioù, an erlec’hioù bugaligoù... Razh ar frammoù a savo ur programm (predoù, sortiadennoù, atalieroù...) àr tem ar morioù, get mareoù pouezus evit implijerion ar servijoù-kêr.

Traduction française

Petite enfance - Semaine du goût

Du 10 au 15 octobre, la Ville de Lorient s'inscrit pour la deuxième année consécutive dans la dynamique de la semaine du goût. Crèches, relais petite enfance... L'ensemble des structures élaborera une programmation (repas, sorties, ateliers...) sur le thème de la mer, avec des temps forts pour les usagers des services municipaux.

Energiezhioù naet

Mall-bras a-gaoz d’ar cheñchamantoù hin, stok an energiezh, stourm doc’h ar saotradurioù : n’int ket gerioù hepken ; efedoù daet da vout splann en hor buhez bremañ ne lâran ket. Evit gober cheñchamant energetek hon tiriad, tachenn labour an ti-kêr, e vez muioc’h-mui a raktresoù evit arboelliñ ha stokiñ an energiezh pe c’hoazh evit neveziñ hag adimplijiñ. Er penn e-raok emañ kêr an Oriant c’hoazh get filierenn ar c’hoad ha derc’hel a ra da ober traoù nevez. Nend eus ket pell zo he deus digoret, da skouer, ur stignad unanveveziñ stroll get kreizenn heol fotovoltaek nevez ti-jiminas Kersabieg. Ur rouedad gwrez dre goad kentañ zo bet staliet ivez e Lanveur.

Traduction française

Energies propres

Urgence climatique, choc énergétique, lutte contre les pollutions : derrière ces mots, des conséquences désormais très concrètes dans nos vies. Pour assurer la transition énergétique du territoire, cadre d'action de la municipalité, les projets en faveur du renouvelable, de l'économie et du stockage de l'énergie ou encore du réemploi se multiplient. Déjà pionnière en matière de filière bois, la Ville de Lorient continue d'innover avec par exemple, tout récemment, un dispositif d'autoconsommation collective mis en place avec la nouvelle centrale solaire photovoltaïque du gymnase de Kersabiec. Un premier réseau de chaleur bois a également vu le jour à Lanveur : depuis décembre dernier, des chaudières à bois alimentent plusieurs grands équipements du quartier. Reconnue et labellisée pour ses actions, et à l'heure où les premiers bus au gaz naturel vert (bioGNV) s’apprêtent à circuler en ville, la municipalité souhaite néanmoins aller encore plus loin : elle présentera à l'automne un plan de résilience énergétique.

Retour en haut