Ancien hôpital Bodelio


Bodélio : une exposition pour présenter le projet

Le futur de Bodélio se construit au fil des mois. C’est un tout nouveau quartier qui sortira de terre à compter de 2021, au cœur d’un parc urbain de 1,5 hectares, avec une offre de logements diversifiée et des espaces partagés et à proximité du centre-ville.

Une exposition est mise en place sur le site : les enjeux et idées directrices de ce projet d’envergure, la concertation, les éléments de calendrier, le retour sur l’histoire du lieu y sont développés.

 

Trois ateliers de concertation ont eu lieu en mars dernier.
Objectif : confronter idées et points de vue sur le projet de quartier Bodélio. Récit de ces rencontres enrichissantes pour tous !

Lire le dossier paru dans Lorient mag de juin 2019 (en pdf)

Concertation autour du projet d’aménagement 

La réflexion sur le futur quartier de Bodélio entame une nouvelle phase… Projet d’envergure mené sur une emprise foncière de 7,5 hectares, en coeur de ville, la présence en ces lieux de l’hôpital durant plus d’un siècle, entre 1906 et 2013, en fait forcément un site chargé d’histoire(s) à forte portée symbolique et affective pour de nombreux Lorientais. La chapelle, le porche d’entrée et une partie du mur d’enceinte ont été conservés lors de la phase de déconstruction des bâtiments.

La concertation a démarré en octobre 2018 autour des grands enjeux : lieu ouvert sur la ville, aménagement à faible empreinte écologique, parc urbain de 1,5 hectare, espaces communs vecteurs de vie sociale, typologie de logements variés et économes en énergie…
Après une réunion publique et une visite sur place à l'automne 2018, trois ateliers de concertation se sont tenus en mars 2019 (lire les comptes-rendus sur cette page) et une réunion publique de synthèse a été organisée le 22 mai 2019.

Un peu d'histoire depuis le départ de l'hôpital...

Le chantier de déconstruction de l'ancien hôpital Bodélio se termine. L'Établissement public foncier (EPF) de Bretagne pilote les opérations. Il a négocié l'acquisition avec le centre hospitalier et prépare le dossier afin de remettre à la Ville un terrain nu, "prêt à l'emploi", en vue d'y aménager un nouveau quartier de ville, où logements et services s'articuleront autour d'un parc urbain.

Le site a été soumis depuis 2013 à plusieurs études et diagnostics sur les matériaux, l'amiante et la pollution des sols notamment, avant que les entreprises puissent procéder aux premières démolitions et déconstructions. Les travaux ont effectivement été lancés en février 2014. Une fois la déconstruction achevée, l’EPF mènera une opération de dépollution et de nivellement des sols. Le site pourra être cédé à compter de 2020 à la ville de Lorient pour la construction d’un nouveau quartier de logements.

La chapelle, le porche d'entrée et une partie du mur d'enceinte, à l'esthétique typique de leur époque de construction - rappelons que l'hôpital monobloc date des années 1930 - sont conservés pour préserver la mémoire des lieux.

Qui était le docteur Bodélio ?

Louis Bodélio était médecin. Il s’est installé à Lorienten 1832. Les soins qu’il prodigue lors des épidémies de choléra et de syphilis et l’attention qu’il porte aux plus démunis lui font gagner l'estime des Lorientais. Le jour de son décès en 1887, la rue dans laquelle il résidait est rebaptisée de son nom, et lorsque l’hôpital ouvre ses portes en 1906, c’est également son nom qui lui est associé. 
La Ville lui dédie un square en 1897 sur le cours de Chazelles. La municipalité lance une souscription pour y ériger un monument en son honneur ; il s'agit d'un buste en bronze réalisé par le sculpteur lorientais Auguste Nayel et inauguré le 14 juillet 1898. L'oeuvre est fondue en 1941. Une réplique en plâtre est conservée à l'hôpital actuel (non visible du public).

Louis Bodélio est enterré au cimetière de Carnel. Une souscription est lancée en 1887 par la municipalité pour ériger un médaillon sur sa tombe.  Le monument est à l'image du personnage : discret, austère et loin du paraître.

Retour en haut