Visière

Philippe, l'AtelierLab et les visières...

Actus-SantéActus-Solidarités

Philippe Denis travaille à l'AtelierLab à la médiathèque de Lorient. Dès qu'il a pu, il s'est mis à la disposition des réseaux d'entraide qui s'organisaient. Témoignage...

"Depuis début avril, je participe à la création de visières de protection à l’AtelierLab de la médiathèque de Lorient . Je cherchais à me rendre utile durant cette période de confinement.  Je me suis informé sur les réseaux sociaux où j’ai vu l'existence  d’un groupe Facebook qui s’est créé spontanément au début de la crise sanitaire “Maker contre le covid (56)” où des particuliers se sont mobilisés pour créer des supports de visières de protection pour le personnel soignant  avec l’aide de leur imprimante 3D personnelle. Le fablab d’Auray, “La FABrique du Loch”, s’est très tôt mobilisé aussi.

J’ai aussi vu l’appel de Lorient Technopole sur Twitter qui appelait les particuliers, ou des structures, à imprimer des supports de visières pour les distribuer au personnel de santé du territoire. L’opération s’appelait “Opération makers lorientais contre le Covid”. J’y ai participé assez modestement en créant une trentaine de prototype. Au final plus de 2000 visières ont été réalisées en un mois par une dizaine de personnes (cliquez ici pour un doc détaillé)

La création est assez simple. On part d’un fichier numérique du support de visière qui a été homologué (norme Afnor) et on le transmet à l’imprimante 3D qui se charge de l’impression. La réalisation dure entre 50 minutes et une heure selon les machines. Ensuite on prend une feuille de protection transparente en PVC de 200 ou 250 microns que l’on perfore de 4 trous et qu’on assemble ensuite sur le support. Ce qui permet un protection intégrale et une facilité d’usage.

Grâce aux conseils, aides techniques et don de supports de tous les "makers",  je continue à imprimer et créer des visières pour ceux qui en ont besoin dans leur travail. Par exemple j’en ai donné aux caissières du supermarché de l'Orientis et à un médecin de Keryado.  Enfin, depuis fin avril ma mission se concentre à produire des visières pour les services de la mairie de Lorient qui en ont besoin en priorité (service santé, personnel des écoles, CCAS, etc) . Une centaine a été livré début mai. 

Cette expérience met en lumière l’utilité sociale d’un fablab en médiathèque avec ses imprimantes 3D. Spontanément et bénévolement des "makers" ont su répondre présent face à l’urgence de la situation. J’ai bien conscience que je ne suis qu’un petit maillon de cette chaîne de solidarité où nous avons tous besoin les uns des autres."

Retour en haut