Convention internationale des droits de l'enfant

Actus-EducationActus-Jeunesse

En 2003, la Ville de Lorient adhérait au réseau « Ville Amie des Enfants » via une convention avec l’UNICEF France. Elle s’engageait ainsi à faire connaître la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), adoptée le 20 novembre 1989 par l’assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies et ratifiée par la France le 7 août 1990.

Depuis, chaque année, la Ville de Lorient et ses partenaires (Éducation nationale, centres sociaux, associations locales…) proposent une semaine d’animation et de sensibilisation sur les droits de l’enfant, autour du 20 novembre. L’occasion de réaffirmer l’adhésion aux principes et aux idéaux de la CIDE.

Au programme de ces animations, par exemple : des soirées échanges/débats, des temps forts pour les enfants (grand jeu, concert…), des projets avec des artistes locaux, des projections de films ou documentaires, des expositions… Cette année, le contexte sanitaire n’a pas permis de prévoir une programmation d’événements.

Les objectifs :

  • Faire connaître la CIDE aux enfants, aux parents et plus largement auprès d’un large public
  • Valoriser le travail des partenaires
  • Donner la parole aux enfants
  • Rendre les enfants acteurs de cette semaine
  • Valoriser les actions vertueuses des différents services municipaux : école du vélo, conseil municipal des enfants, restauration scolaire (approvisionnement local, repas équilibrés…), accès à la culture, au sport… 

Dans la continuité des actions menées, la Ville de Lorient engage aujourd’hui le processus de renouvellement de cet engagement pour la période 2020-2026.

La délibération d’intention qui sera soumise au vote du Conseil municipal en décembre a pour objectif d’officialiser cette démarche. Le dossier de candidature sera déposé au plus tard en mars 2021 auprès de l’UNICEF.

Le plan d’action municipal qui découlera de ce renouvellement mettra en exergue les axes et les nouvelles actions qui seront portées par la municipalité.

Consulter la page dédiée aux droits de l'enfant

 

Retour en haut