Anne-Lise Drouet

Anne-Lise Drouet : manager du commerce

La municipalité souhaite faire de Lorient le plus grand pôle commercial à ciel ouvert du Morbihan. Dans cette perspective, un poste de manager du commerce a été créé pour valoriser, promouvoir et pérenniser le dynamisme commercial en centre-ville et dans les quartiers.

Arrivée le 28 septembre dernier sur son poste de manager du commerce, Anne-Lise Drouet est déjà sur le pont !

L’interface entre les services de la Ville et les commerçants
Accompagner les porteurs de projet, confronter les regards et entendre tous les commerçants… Le métier de manager du commerce englobe plusieurs fonctions qui répondent toutes à un même objectif : mettre en place une politique d’attractivité commerciale tournée vers la proximité et l’événementiel. C’est à cette mission qu’Anne-Lise Drouet va s’employer dans les prochains mois.
Après avoir travaillé une dizaine d’années en région parisienne en tant que directrice pour un réseau de boutiques, Anne-Lise Drouet a décidé de s’installer sur le territoire de Lorient. Engagée dans le commerce de proximité depuis 15 ans, elle connaît bien les attentes et les exigences des commerçants et se projette facilement dans les fonctions de médiatrice qu’elle va endosser.
En compagnie d’Alain Le Brusq, adjoint en charge du commerce, Anne-Lise a déjà rencontré les représentants des associations de commerçants. Elle va consacrer ses prochaines semaines à des visites de terrain en centre-ville et dans les quartiers.
La manager du commerce est présente trois jours par semaine, les mardis, jeudis et vendredis. Ses bureaux sont installés à l’Office du commerce, en centre-ville de Lorient, 1 impasse du Blavet. Tél. 07 64 62 53 58
Lorient offre de belles perspectives aux porteurs de projet
Pour Alain Le Brusq, adjoint au maire chargé du commerce, "Lorient offre de belles perspectives pour s’installer et entreprendre sur la commune. La municipalité souhaite créer un coeur de ville vivant et chaleureux, lutter contre l’appauvrissement de l’offre commerciale et développer l’attractivité des quartiers. La Ville a reçu 70 porteurs de projet en un an, c’est tout de même la preuve d’un certain dynamisme local et d’un potentiel de développement".

Retour en haut