WC publics au parc Jules Ferry

La Ville de Lorient s’engage à améliorer son parc de toilettes publiques

L’accessibilité des toilettes dans les espaces publics et les transports est aujourd’hui encore une préoccupation majeure pour la population, en particulier les personnes âgées, les femmes enceintes mais aussi les personnes touchées par certaines pathologies comme la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique. Les collectivités ont la responsabilité morale de mettre tout en œuvre pour soutenir les malades dans leur vie quotidienne en facilitant leurs déplacements dans l’espace public.

Ce vendredi 18 novembre, la Ville de Lorient signe une convention de partenariat avec l’AFA – Crohn – RCH France pour améliorer l’entretien de son parc de toilettes publiques et, plus largement, faciliter l’accès aux toilettes des bâtiments municipaux aux titulaires de la carte "Urgence toilettes". À cette occasion, la Ville annonce son souhait d’investir 450 000 € sur 3 ans pour acquérir de nouveaux sanitaires automatiques et renouveler son parc existant.

La Ville dispose de 19 toilettes publiques dont 13 sanitaires automatiques sur l’espace public et 6 toilettes intégrées à des équipes municipaux :

  • 13 sanitaires automatiques accessibles intégrés au marché de maintenance Loris qui font l’objet d’un suivi régulier ;
  • 6 toilettes intégrées à des équipements municipaux accessibles au public à l’hôtel de Ville, au Parc Chevassu, à l’entrée du cimetière de Carnel, aux Halles de Merville ou la Cité de la voile à la Base.

La Ville dépense annuellement environ 100 000 € pour la maintenance et l’entretien des 13 blocs sanitaires, dont 92 000 € an pour le nettoyage. Une cinquantaine de dépannage par an est nécessaire en raison de bouchages et d’actes de vandalisme. Par le taux d’utilisation, les sanitaires publics à Lorient répondent à une attente confirmée : les WC équipés de compteurs font apparaître des moyennes de 10 000 à 15 000 utilisations par an (30 000 pour la place Alsace Lorraine dont 10 % pendant le festival interceltique).

Retour en haut